1980 Ferrari 512 BB

1980 Ferrari 512 BB

Première main

Prix: €275,000

  • Châssis 30861
  • Dans la même famille depuis l'origine
  • Livrée neuve par Pozzi en 1980
  • Magnifique livrée Azzuro intérieur crème
  • Carnet d'entretien, nombreuses factures
  • Plaques d'immatriculation d'origine

La Ferrari 512 BB

À son lancement au Salon de l’automobile de Paris en 1976, la 512 BB est équipée d’une version 5 litres du boxer 12 cylindres. Le nouveau moteur, qui offre la même puissance à plus bas régime, un meilleur couple et une plus grande souplesse que la version antérieure qui équipait la 365 GT4 BB, a rencontré un franc succès. La carrosserie de Pininfarina ne diffère que légèrement de celle du modèle précédent dans certains détails, mais ces quelques modifications ajoutent à son élégance et améliorent le refroidissement du moteur.
La carrosserie est montée sur un châssis d’un empattement de 2 500 mm portant la référence F 102 BB 100 et tous les châssis sont numérotés selon la séquence impaire des numéros de châssis des routières. La construction s’est effectuée selon les mêmes principes que pour la 365 GT4/BB : cadre de châssis en acier tubulaire avec cellule centrale monocoque. Toujours à l’image de la 365 GT4/BB, les modèles 512 ont été proposés en conduite à gauche ou à droite, mais aucune version n’a été conçue pour le marché américain. Les jantes de série comportent cinq branches avec papillon central (moyeu Rudge). Les normes législatives de certains marchés imposent toutefois l’utilisation d’un large écrou central octogonal. Les roues sont équipées de freins servo-assistés à disques ventilés à doubles circuits hydrauliques. Les suspensions indépendantes s’appuient sur des triangles, des ressorts hélicoïdaux et des amortisseurs hydrauliques sur les deux unités arrière, avec des barres antiroulis avant et arrière.
Le moteur 12 cylindres à plat (référence F 102 B 000) présente la même configuration que celui de la 365 GT4/BB, mais une cylindrée de 4 943 cc et un rapport alésage/course de 82 mm x 78 mm. Il est équipé de deux arbres à came en tête entraînés par courroie par rangée de cylindres et la construction de base, les principes de fonctionnement et la disposition du moteur et de la transmission sont identiques à ceux de la 365 GT4/BB, à l’exception du système de lubrification à carter sec et de l’embrayage hydraulique. La 512 BB était équipée de quatre carburateurs triple corps Weber 40 IF 3C avec un seul distributeur entraîné par l’arbre à came d’admission arrière gauche et un système d’allumage électronique pour générer 340 bhp. S’il développe moins d’énergie que celui de la 365 GT4/BB, son moteur plus gros offre un meilleur couple et une plus grande maniabilité du véhicule.


L’automobile présentée

La Ferrari 512 BB que nous présentons ici à la vente est le châssis 30861. Sa livrée d’origine (qu’elle arbore encore aujourd’hui) est un superbe Azzuro metallizzato 633-8-005 intérieur cuir Crème VM3997. L’auto a été livrée neuve par les établissements Pozzi en février 1980 et fait donc partie des 969 exemplaires produits en version carburateur. Elle a fait l’objet d’un entretien assidu depuis l’origine et son dossier fait apparaître de très nombreuses factures à grands frais. Son carnet d’entretien tamponné, ses livrets, sa pochette et sa mallette à outils sont également présents.
C’est en 2007 que son propriétaire décède et que son fils en hérite, faisant donc de l’auto une première main familiale. Notons que les plaques d’immatriculation son inchangées depuis 1980 !
30861 a été révisée en 2019 avec le changement de courroies de rigueur et a reçu une nouvelle peinture en septembre 2021. Sa présentation est magnifique, son kilométrage total est de 96,000 km ; c’est une auto parfaitement réglée et équilibrée.
Son dossier très complet – dans lequel figure également le bon de commande d’origine – et son état de présentation en font un exemplaire qui ravira tout collectionneur exigeant.

Immatriculation française.